Hommage à Claude Alphandéry – Résistant et visionnaire de l’Economie sociale et solidaire

 

Fondateur de France Active, Claude Alphandéry nous a quittés paisiblement, entouré de ses proches, le 25 mars dernier à 101 ans. Sa vie résonne avec la reconnaissance de l’ESS et le développement de notre mouvement d’entrepreneurs engagés.

Claude Alphandéry a posé les fondements de la finance solidaire. Il a réussi à convaincre les banques et les investisseurs qu’une autre économie est possible. Une économie issue des territoires, portée par les citoyens, intégrant les enjeux sociaux et écologiques. Claude Alphandéry a réussi à initier de nouveaux modèles économiques qui placent l’utilité sociale au cœur des premiers attendus et qui remettent la rentabilité financière à sa juste place.

Pierre-René Lemas, président de France Active, lui rend ici hommage :

« Jusqu’à ses derniers moments, Claude Alphandéry a incarné l’esprit de résistance, fondé sur la foi dans l’humain et la solidarité.

Son appel dans le Nouvel Obs, il y a quelques jours seulement pour une « grande alliance humaniste des forces de vie », nous oblige.

Fidèle aux combats qui furent les siens dans le Vercors, convaincu que les seules voies d’action sont la solidarité et la coopération, il a fondé il y plus de 30 ans l’Economie sociale et solidaire.

Il a donné naissance en 1988 à France Active, association que j’ai l’honneur de présider depuis 2018, après Christian Sautter. Il n’a eu de cesse de partager avec toutes les équipes, salariés et bénévoles, son combat pour mettre les femmes et les hommes au cœur des enjeux économiques.

Son action pour une économie profondément humaine et pour une société fraternelle est la nôtre. Il était à la fois notre père fondateur et notre grand frère et il n’a eu de cesse de partager avec toutes les équipes, salariés et bénévoles, son combat généreux.

Jusqu’à ces dernières semaines, il était avec nous dans nos réunions à Montreuil, le regard bienveillant et le discours ferme, fidèle à ses engagements et nous l’écoutions formulant encore des projets d’avenir.

Au Labo de l’ESS, comme à France Active, il a toujours lutté contre la course aux profits démesurés et ses conséquences sociales et environnementales. Claude a su nous ouvrir les yeux sur la multitude d’initiatives solidaires que portent nos territoires. Il nous a convaincu que toutes ces réussites pouvaient contribuer à transformer notre société, à nous engager dans une transition véritablement juste et durable.

Continuer à agir contre la fatalité, se battre pour l’inclusion, construire une société à la fois solidaire et écologique, c’est le meilleur hommage que nous puissions lui rendre.

Au nom de tout le réseau de France Active, salariés et bénévoles, j’adresse toutes nos pensées à sa famille et à ses proches. »

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Découvrez toutes les actus

Biennale 2022 : les nouveaux horizons de l’engagement

 

Les 28 et 29 juin dernier, 700 participants (salariés, bénévoles et partenaires) se sont réunis au Point Fort à Aubervilliers pour échanger, débattre et imaginer ce que seront, pour France Active, les nouveaux horizons de l’engagement.
Deux journées rythmées par des conférences, des débats et des ateliers autour des thématiques qui font l’ADN de France Active : finance solidaire, écologie, démocratie, gouvernance, inclusion et innovations territoriales.

Découvrez, en images, le best of de ces 2 journées :

Le 28 juin : une première journée d’échanges et de réflexions

Claude Alphandéry, président d’honneur de France Active

Après un accueil de Yesil Rusconi (directrice de France Active Ile-de-France) et Lionnel Rainfray (vice-président de France Active Métropole) qui nous ont donné leurs visions de l’engagement et de nos métiers ; Claude Alphandéry président d’honneur de France Active a pris la parole pour nous rappeler les valeurs universelles qui ont participé à la fondation de France Active, à savoir l’entraide, la coopération, la liberté, l’égalité et la fraternité.

Conférence de Joëlle Zask

Les participants ont ensuite eu le choix entre une conférence inspirante sur les liens entre démocratie et écologie avec la philosophe Joëlle Zask et un grand débat : Osons voir l’économie en grand ! entre Laurent Laik (Groupe La Varappe), Jérôme Voiturier (Uniopss), Béatrice Delpech (Enercoop et Les Licoornes). Vous retrouverez prochainement sur notre site, un récapitulatif de ces échanges.

Siel Bleu

Ils pouvaient également partir à la découverte d’entrepreneurs engagés afin de découvrir des structures inspirantes à travers :

  • une sensibilisation à la déficience visuelle avec Oorion,
  • la découverte de l’activité physique adaptée avec Siel Bleu,
  • une dégustation de café avec Change Please France,
  • une immersion dans l’histoire du fort d’Aubervilliers avec Fort Récup’,
  • la construction d’une bibliothèque pour le Fort avec La Fabrique des Impossibles et Au Milieu,
  • la cuisine à partir d’invendus alimentaires avec Re-Belle,
  • une initiation à la danse avec Just Kiff Dancing,
  • la découverte des principes de la permaculture appliqués aux organisations avec Les Alvéoles
  • une expérimentation de la gouvernance intégrative avec Sacha Epp.
Conférence “La finance solidaire” avec Alexis Masse, président de France Active Investissement, Fabien Leonhardt, Mirova, Antoine Vedrenne, Citizen Capital et Fanny Gérome, directrice générale adjointe de France Active

Fanny Gérome (directrice générale adjointe de France Active), Alexis Masse (président de France Active Investissement) et Dominique Mahé (président de France Active Garantie) ont lancé l’après-midi avec un temps collectif sur les nouveaux horizons de nos métiers d’investisseur et de garant.

Deux débats ont ponctué l’après-midi :

  • la finance solidaire avec Alexis Masse (président de France Active Investissement), Fabien Leonhardt (Mirova), Antoine Vedrenne (Citizen Capital)
  • Sortons du blabla sur les territoires solidaires avec Antoinette Guhl (vice-présidente de la Métropole du Grand Paris), Simon Laisney (Plateau Urbain), Laure Gayet (Approche.s !)

Vous retrouverez prochainement sur notre site, un récapitulatif de ces échanges.

Parallèlement à ces débats, des temps d’échanges avec les associations territoriales ont permis d’aller à la rencontre d’innovateurs engagés comme la Serre à projets (Lorraine), Projet Briand et Okoté (Alsace), l’Accélérateur de l’engagement et Efferve’sens (Centre – Val de Loire), Propulsons ! (Pas-de-Calais), Ouvre Boîte Auvergne et Ouvre Boîte Aquitaine, le Générateur Bourgogne Franche-Comté (Franche-Comté), le financement à l’initiative agricole et Première brique (Occitanie), la démarche nationale d’évaluation d’impact social, J’adopte un projet (Nouvelle Aquitaine), l’insertion de bénéficiaires RSA (Seine-et-Marne Essonne), Territoire de Solutions (Normandie).

Pierre-René Lemas, président de France Active

Pierre René Lemas, président de France Active, a conclu cette journée en tribune, traçant la voie de l’engagement en nous appelant à faire preuve d’exigence et d’audace.

Badaue, groupe de Batucada

Une journée qui s’est terminée par une soirée festive, lancée par Badaue, groupe de Batucada, le tout ponctuée par des jeux en bois animés par On fait un jeu ?!

Le 29 juin : une matinée de coopération

Denis Dementhon, directeur général de France Active

Denis Dementhon (directeur général de France Active) a ouvert notre deuxième journée réservée aux salariés et bénévoles de France Active. Il a rappelé toute la force du collectif de France Active, de la confiance de nos partenaires et de notre capacité collective à aller plus loin dans l’accompagnement des entrepreneurs.

Et pour vivre la coopération inter-équipe, la matinée fut consacrée à un “escape game” géant ! Les 500 salariés ont été répartis par équipe de 6 personnes pour résoudre une énigme commune. Cette expérience hors norme a été rendue possible grâce à l’association On Fait Un Jeu, une association des Hauts-de-France qui mobilise le jeu comme levier de lien social.

Vous n’avez pas pu participer à cet événement ?

Retrouvez prochainement des articles sur les conférences et débats qui ont eu lieu au cours de la journée du 28 juin.

Précédent
Suivant

Autres News


[related_post_fa posts_per_page="15" post_id=13007 post_type="" post_category=""]

Participation de France Active à l’évènement « L’Économie sociale, le Futur de l’Europe »


Tous les acteurs européens de l’ESS se réuniront les 5 & 6 mai 2022 à Strasbourg lors d’un évènement coorganisé par la Présidence française du conseil de l’Union européenne, le secrétariat d’État chargé de l’Économie sociale, solidaire et responsable, la ville et l’Eurométropole de Strasbourg, la Commission européenne, le Parlement européen, le Comité Économique et Social Européen et le Comité des Régions. Cette manifestation est une opportunité unique pour se rencontrer et œuvrer ensemble au développement et à la reconnaissance de l’ESS au sein de l’Union européenne.
Dans ce cadre, France Active organise une conférence intitulée « Investisseurs publics, privés et citoyens : comment accélérer dans la coopération l’impact de l’ESS sur les territoires ? » afin de promouvoir la coopération multi-partenariale, du niveau européen jusqu’au niveau local, au service de solutions de conseil et d’investissement en faveur de l’impact social et écologique.

Le 5 mai de 13h30 à 15h00 interviendront lors de cette conférence animée par Florence Rémy, Directrice de France Active Alsace :

  • Pierre René Lemas, président de France Active
  • Pia Imbs, présidente de l’Eurométropole de Strasbourg
  • Roger Havenith, directeur général adjoint du Fonds européen d’Investissement
  • Bruno Dunkel, directeur général d’Inpulse,
  • Bernadette Paul-Cornu, co-dirigeante de Familles Solidaires
  • Judith Fischer, directrice générale de Discovia


Consulter le programme et s’inscrire

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Découvrez toutes les actualités

1 jeune sur 2 souhaite se lancer dans l’entrepreneuriat et, pour beaucoup dans un projet d’entreprise engagée !

BAROMETRE JEUNES ET CREATION D’ENTREPRISE

Sondage OpinionWay pour France Active

France Active renforce son accompagnement

 

Paris, le 17 février 2022

3 ans après son dernier baromètre consacré aux jeunes et à la création d’entreprise, France Active et OpinionWay1 viennent de les sonder à nouveau. Ces 2 années de pandémie ont-elles renforcé cette envie d’entreprendre des jeunes ? Sont-ils plus inquiets ou plus confiants pour se lancer ? Quels vœux souhaitent-ils réaliser via la création d’entreprise ?

Si la crise a visiblement boosté l’envie des jeunes de lancer leur propre entreprise, elle a aussi renforcé les craintes et la conscience du risque que cela représente. Une situation qui donne tout son sens à la mission de France Active qui vise à la fois à accélérer le passage à l’acte et la réussite des plus ambitieux tout en protégeant mieux les plus fragiles.

47 % des jeunes de 18 à 30 ans veulent créer leur entreprise, 65% pour contribuer à changer le monde !

La pandémie a eu un effet paradoxal sur la motivation à créer sa propre entreprise.

D’un côté, elle a véritablement boosté l’envie d’entreprendre des jeunes : aujourd’hui, 47% des 18-30 ans déclarent avoir envie de créer leur propre entreprise, soit 5 points de plus qu’en 2019. Les 18-24 ans sont même 53% à le souhaiter, soit un bond de 14 points !

Une envie tirée par l’envie de liberté et d’indépendance, premier moteur de la création d’entreprise qui est citée bien avant toute autre motivation. Notons d’ailleurs, que les jeunes sont de moins en moins attachés au statut de salarié, avec 36% des jeunes de 18-24 ans préfèrent désormais le statut d’indépendants.

Mais cette crise a également largement renforcé la crainte de l’échec (41% vs 34%). Les jeunes ont aujourd’hui une conscience beaucoup plus forte des risques liés à la création d’entreprise. Ils mettent davantage en avant leur manque d’expérience parmi les risques (+ 10 points !). L’insécurité de l’emploi qui va de pair avec l’entrepreneuriat, les inquiète (+ 7 points).

La crainte liée au financement reste la plus importante : ils sont encore 43% à hésiter à se lancer pour des raisons financières, un taux qui baisse néanmoins de 12 points par rapport à 2019.

A quoi sert la création d’entreprise ? Pour 65 % des jeunes (vs 60% avant la crise), il s’agit avant tout d’un moyen de faire bouger le monde. En 2022, ils sont 31% à envisager un modèle où tous les salariés seraient décisionnaires (type SCOP), 29% seraient prêts à se lancer dans une entreprise capable de créer du lien social et de contribuer au développement de leur territoire et 27% à privilégier un projet lié au développement durable ou à l’environnement.

France Active accélère son action auprès des jeunes et notamment les plus fragiles

En 2021, France Active a accompagné environ 8 600 jeunes de moins de 30 ans dans leur projet d’entreprise. Un record !

Pour répondre à l’augmentation des sollicitations et sécuriser au mieux les jeunes dans leur projet, France Active a multiplié les actions auprès d’eux sur 3 axes :

Le renforcement du Pacte Création pour les jeunes en difficulté

France Active a renforcé son Pacte Création, notamment pour les jeunes sans emploi et/ou issus des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville ou encore des territoires ruraux les plus isolés qui ont un projet de création d’entreprise. Ils peuvent bénéficier d’un Pacte Création enrichi :

  • De solutions de financement et des garanties de France Active.
  • De sessions didactiques à la création d’entreprise via des webinaires, ateliers etc., autour de 3 axes : pédagogie financière, protection sécurisation, sensibilisation au numérique.
  • D’une prime de 3 000 € pour faciliter le lancement de leur projet (sous réserve des conditions d’éligibilité).

Cet appui renforcé aux créateurs est rendu possible grâce à l’appel à projet inclusion par le travail indépendant du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

⇒ L’objectif est de permettre à 4000 jeunes porteurs de projet en situation de fragilité de créer leur entreprise, entre septembre 2021 et fin 2022.

Le Pacte Emergence pour valider une idée d’entreprise

France Active favorise l’émergence de nouveaux entrepreneurs sociaux en leur donnant les moyens de concrétiser leurs projets en le challengeant sur son modèle économique, jusqu’à la construction de sa stratégie de financement, et à la prise en charge financière des phases d’étude ou de test, grâce aux partenaires privés (entreprises et institutions).

⇒ En 2022, l’objectif est d’accompagner d’au moins 500 projets d’innovation sociale au stade de l’émergence, au niveau national comme dans les territoires.

Soutenir le développement des entreprises d’insertion A travers son métier d’investisseur, France Active agit en faveur du développement économique des Entreprises de l’Economie sociale et solidaire, en particulier les entreprises d’insertion. Son intervention vise à préserver leur recherche d’utilité sociale, ici plus particulièrement pour permettre aux jeunes de s’insérer dans un parcours de professionnalisation, et de leur donner les moyens de se développer en toute sérénité.

Pierre-René LEMAS

Président de France Active

Ces résultats sont en phase avec ce qu’expriment les jeunes entrepreneurs que nous soutenons. Jamais ils n’ont été aussi nombreux à vouloir se lancer dans l’entrepreneuriat tout en s’engageant dans un projet utile et porteur de sens. C’est l’économie de demain qui se prépare aujourd’hui avec eux !
Depuis la crise, nous avons particulièrement renforcé notre soutien auprès des jeunes en difficultés. Pour beaucoup, l’entrepreneuriat est La solution pour retrouver la confiance et une place digne de ce nom dans la société. Notre rôle est de les sécuriser afin que cette insertion par l’entreprise soit une aventure positive et durable.

4 exemples de jeunes accompagnés par France Active

Antonin Fontenas pour Appolon Hifi

Antonin a mis à profit sa période de chômage pour travailler sur son projet d’entreprise. Passionné de son et de musique, il vient de créer à l’âge de 23 ans Appolon Hifi, un atelier en Touraine de production d’enceintes « parfaitement neutres, et avec des procédés de libération des vibrations ». Sa démarche s’inscrit dans une démarche éco-responsable et propose une solution d’écoute fidèle en utilisant des matériaux nobles, naturels et locaux.
Site internet

Clément Moulin pour Focus On You

Après quelques d’auto-entrepreneuriat, Clément se lance dans la création de son entreprise avec son associé Arnaud Barchoual : Focus on You. Cette société de production vidéo profitera de l’expérience des deux jeunes fondateurs du Val-de-Marne pour consolider leur modèle. Grace à l’appui de France Active Métropole, ils bénéficient des nouveaux atouts du Pacte Création : formation et accompagnement à la création d’entreprise.

Atif Saade pour O’Bokit

Atif va ouvrir tout prochainement un food truck sur le Val-de-Marne, spécialisé en cuisine caraïbéenne. Après quelques années dans la restauration, il se lance dans l’entrepreneuriat et compte bien rencontrer son public avec sa spécialité : le bokit.

Benjamin Lévy pour Camarage

Benjamin et son futur associé Yoan bénéficient du programme Emergence pour les futurs entrepreneurs sociaux. Ils testent actuellement un service de cohabitation entre générations accessible en ligne ou par téléphone :

Site internet

——————-
1 Le sondage OpinionWay pour France Active a été réalisé en février 2022 auprès d’un échantillon de 1019 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.


Télécharger le communiqué de presse

Autres communiqués de presse


[the_grid name="5 derniers cp"]

Découvrez toutes l’actus

Le Pacte de France Active pour la création d’entreprise

Accompagner les entrepreneurs dans leur financement

 

Parce que nous sommes convaincus que la création d’entreprise n’est pas réservée aux jeunes issus des grandes écoles et à ceux qui ont le soutien de leur proche, France Active a décidé de renforcer son action d’appui et de financement à la création d’entreprise à celles et ceux qui en sont le plus éloignés.


En savoir plus sur le Pacte Création

Aujourd’hui, France Active annonce le renforcement de son Pacte Création auprès des jeunes, et notamment ceux qui sont sans emploi et/ou issus des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville ou encore des territoires ruraux les plus isolés, dans le cadre de l’appel à projet Inclusion par le travail indépendant porté par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. Un renforcement qui s’adresse aussi à tous ceux qui rencontrent des difficultés dans leur parcours de créateur.
Toutes personnes ayant un projet de création d’entreprise et pour qui un tel projet pourrait être la solution pour concrétiser un projet professionnel peuvent bénéficier :

  • De solutions de financement et des garanties de France Active.
  • D’un Pacte Création enrichi sur 3 axes : pédagogie financière, protection sécurisation, sensibilisation au numérique.
  • D’une prime de 3 000 € pour faciliter le lancement de leur projet (sous réserve des conditions d’éligibilité).

Cet appui renforcé aux créateurs est rendu possible grâce à l’appel à projet inclusion par le travail indépendant du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. France Active et ses 35 associations territoriales accompagneront ainsi sur 18 mois 4000 entrepreneurs en phase de création.


https://vimeo.com/646954528

Autres stories


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="stories"]

Découvrez toutes les stories

Pionnier du commerce équitable

Stéphane COMAR et Rémi ROUX

Co-fondateurs d’Ethiquable

Commerce équitable

A Fleurance dans le Gers, la SCOP Ethiquable est pionnière du commerce équitable en France.

Fleurance, 32500
Commerce équitable

A Fleurance dans le Gers, la SCOP Ethiquable est pionnière du commerce équitable en France. Spécialisée dans la vente de produits bios et respectueux de l’environnement, des producteurs et des consommateurs. Porteuse d’un projet ambitieux coconstruit avec ses salariés (tous actionnaires de la structure), elle travaille avec des petits paysans dans plus d’une vingtaine de pays. Son action vise à accompagner et aider au développement ces fermes, qui produisent des matières premières d’une grande qualité pour les consommateurs européens. Après l’international, la structure développe développe depuis peu un projet équitable en France, visant à rémunérer au prix juste les paysans français et assurer la pérennité de leurs activités.https://vimeo.com/530236217%20

Site internet

A bénéficié

d’un investissement solidaire de

1 000 000 €

A été accompagné par

France Active MPA Occitanie

En 2019

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Un pacte pour l’impact dans la mode

Camille COURMONT

Créatrice de Greendy pact

Commerce responsable

En plein cœur de Lille, Camille Courmont a ouvert Greendy Pact, un lieu dédié à la revente de vêtements.


Lille 59000
Commerce responsable

En plein cœur de Lille, Camille Courmont a ouvert Greendy Pact, un lieu dédié à la revente de vêtements. Face à l’immense impact environnemental et social de l’industrie textile, comment continuer à développer sa passion pour la mode ? Par l’échange. Greendy Pact fonctionne avec des pass permettant de de déposer et récupérer des vêtements, sans impact carbone donc, mais toujours avec le choix de styles et tendances. La structure développe en parallèle des activités de collecte de vêtements, par exemple pour la Croix Rouge. La mode responsable à Lille ! https://vimeo.com/529263041%20

Site internet

A bénéficié

d’une garantie de

23 800€

d’un prêt solidaire de

5 000€

A été accompagné par

France Active dans le Nord

En 2019

C’est ici ?

Autres stories


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0}"]

Toutes les stories

Occitanie : 750 emplois créés ou préservés grâce au programme « Impact ESS : Investir Solidaire en Occitanie » lancé par la Banque des Territoires et la Région


Toulouse, le 30 mars 2021

Le nouveau programme « Impact ESS : Investir Solidaire en Occitanie » a pour ambition de soutenir la création et le développement des entreprises solidaires sur le territoire régional grâce à des interventions en fonds propres auprès de ces entreprises. Doté de 8 M€, notamment par la Région Occitanie et la Banque des Territoires, la gestion de ce programme est octroyée à trois opérateurs : France Active Occitanie, l’Union Régionale des Scop et Scic Occitanie (Urscop) et Initiatives pour une Economie Solidaire.
Afin d’accélérer le développement entrepreneurial solidaire en Occitanie et donner les moyens aux entrepreneurs, associations et collectifs de l’écosystème Economie Sociale et Solidaire, de créer et développer leur structure, la Région Occitanie, France Active et la Banque des Territoires lancent le programme « Impact ESS : Investir Solidaire en Occitanie ».
Inscrit dans le plan « Economie Sociale et Solidaire 2018-2021 » de la Région Occitanie, ce programme est financé à hauteur de 2 M€ par la Région Occitanie et 2 M€ par la Banque des Territoires. France Active, à travers sa société d’investissement, complète le programme avec 4 M€. Avec « Impact ESS : Investir Solidaire en Occitanie », 750 emplois devraient être créés ou préservés avec une intervention auprès de 50 à 75 entreprises ESS via des investissements en fonds propres et quasi-fonds propres.Le programme sera animé par des acteurs du territoire, reconnus pour leur expertise et leur connaissance du terrain. France Active Occitanie, l’Union Régionale des Scop et Scic Occitanie et Initiatives pour une Economie Solidaire (IeS) bénéficient collectivement d’une implantation territoriale forte, d’une expertise en finance solidaire et d’une connaissance fine des besoins économiques de l’Occitanie. Pour ces trois raisons, la Région Occitanie et la Banque des Territoires leur ont confié la conduite du programme « Impact ESS : Investir Solidaire en Occitanie » qui s’inscrit pleinement dans leur mission de financeur solidaire. Favoriser le développement d’une économie plus inclusive est l’objectif de ce nouvel outil de renforcement des fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises de l’ESS. Avec ce programme, la Région et la Banque des Territoires partagent l’ambition commune de répondre au plus près aux besoins sociaux et écologiques, en développant cette économie de demain en Occitanie.

La crise que nous traversons actuellement nous oblige à accélérer plus encore le développement d’une économie territorialisée, durable et profondément résiliente. C’est le sens d’Impact ESS Investir Solidaire en Occitanie.

Carole DELGA – Présidente de la Région Occitanie

Face aux enjeux de relance et de transformation durable des territoires, nous nous engageons au service des entrepreneurs solidaires en Occitanie pour le développement d’une économie à impact social et environnemental.

Annabelle VIOLLET – Directrice régionale Occitanie de la Banque des Territoires

A propos de la Région Occitanie

Chef de file du développement économique, la Région se mobilise pour apporter les meilleures réponses permettant d’accompagner la création et le développement des entreprises d’Occitanie, leurs projets de croissance et d’innovation, leur consolidation financière. La Région a fait de l’ingénierie financière un axe fort de sa stratégie d’accompagnement des entreprises afin de faciliter et amplifier leur accès aux financements privés, sur des aspects essentiels à leur consolidation et à leur développement. Elle agit en partenariat avec une cinquantaine d’opérateurs financiers en Occitanie, notamment France Active, l’Urscop et IéS, afin d’apporter les réponses les plus fines à chaque étape du développement des entreprises. La mise en œuvre d’une solution fonds propres adaptée à la configuration des entreprises ESS est une mesure phare du plan régional en faveur de l’ESS.

Plus d’informations https://www.laregion.fr/entreprendrehttps://hubentreprendre.laregion.fr/

A propos de la Banque des Territoires

Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires. Porte d’entrée client unique, elle propose des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques. Elle s’adresse à tous les territoires, depuis les zones rurales jusqu’aux métropoles, avec l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales. La Banque des Territoires est déployée dans les 16 directions régionales et les 35 implantations territoriales de la Caisse des Dépôts afin d’être mieux identifiée auprès de ses clients et au plus près d’eux.
Pour des territoires plus attractifs, inclusifs, durables et connectés.
www.banquedesterritoires.fr@BanqueDesTerr

A propos de France Active Occitanie

France Active Occitanie, le mouvement des entrepreneurs engagés
France Active Occitanie permet à chaque entrepreneur de s’investir dans un projet porteur d’impact positif. Créer son activité et s’engager sur son territoire, donner du sens à son projet et transformer la société : c’est le pari des entrepreneurs engagés. Au plus près de leurs besoins, France Active Occitanie, les conseille sur leur projet de financement et leur donne accès à un réseau unique d’acteurs économiques et sociaux. Présente au niveau national avec ses 3 sociétés financières, France Active garantit et finance chaque année les projets de près de 30 000 entrepreneurs. Le mouvement a mobilisé 410 millions d’euros en 2020. Depuis 30 ans, France Active travaille à développer une économie plus inclusive et plus durable. Les entreprises soutenues par France Active ont créé et consolidé près de 58 000 emplois en 2020.
www.franceactive.org @franceactive

A propos de L’Union Régionale des Scop et Scic Occitanie (Urscop)
L’Union Régionale des Scop et Scic Occitanie est une fédération interprofessionnelle regroupant les sociétés coopératives de la région. Implantée sur deux sites (Toulouse et Montpellier), l’Urscop est un lieu d’échanges, d’animation et d’information pour ses adhérents, ainsi que pour les projets de création, de reprise, de transmission d’entreprise ou d’association en coopératives. Ses équipes polyvalentes et pluridisciplinaires proposent un accompagnement et des conseils adaptés en lien avec ses partenaires institutionnels et les acteurs économiques de la région. En Occitanie, on compte 550 coopératives (Scop et Scic) dans tous les secteurs d’activité, elles emploient près de 8 000 personnes.

A propos de Initiatives pour une Economie Solidaire (IeS)
Coopérative régionale de financement solidaire labellisée FINANSOL et agréée ESUS, IéS accompagne et finance depuis plus de 20 ans des entreprises engagées dans le champ de la transition qui créent des emplois et participent au dynamisme économique de la région Occitanie.
Le financement des entreprises par IéS est réalisé sous la forme d’apports en fonds propres ou quasi-fonds propres ce qui constitue une ressource précieuse pour l’entreprise à moyen-long terme et est complémentaire des financements bancaires. Par ailleurs, tout financement d’IéS est adossé à un accompagnement dans la durée.
En quelques chiffres, IéS c’est 65 entreprises actuellement financées et accompagnées, 1 038 017 € d’encours, plus de 960 emplois portés par ces entreprises. La coopérative compte à ce jour 1035 coopérateurs dont 80 personnes morales ; 1 724 744 € au capital actuel de la coopérative.


Télécharger le communiqué de presse

Stories en Occitanie


[bloc_ajax params="{count:7,ess:0,tag_choice:occitanie}"]

Découvrez toutes les stories

Autres communiqués de presse


[related_post_fa posts_per_page="6" post_type="post" post_category="communiques" search_unique_cat=1]

Découvrez toutes les stories

Événement : Les Femmes à La Relance – Le replay

 

La Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, est l’occasion de porter chaque année la cause des femmes qui entreprennent. Elles sont aujourd’hui nombreuses à créer leur activité et à diversifier les engagements.

Dans un contexte de crise, mais aussi de redirection de l’économie vers un modèle durable, quelle place pour les entrepreneures dans la relance ?

Comment les femmes entrepreneures font-elles face à la crise ?

Quels sont les financements possibles pour sécuriser leur activité ?

Comment réussir à poursuivre et développer son projet en cette période tout en préservant l’emploi de sa structure ?

Comment s’engager sur les questions sociales et écologiques ?

C’était toute l’ambition de la conférence « Femmes entrepreneures et engagement : comment agir pour la relance ? » que d’apporter des réponses concrètes et des témoignages inspirants pour toutes celles qui s’engagent pleinement sur leur territoire.

Portée par la Fédération bancaire française et France Active, cette conférence a été organisée avec le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances et le secrétariat d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable. Autrement dit des acteurs pleinement mobilisés sur le sujet : parce que le droit d’entreprendre, c’est aussi celui des femmes !

L’événement s’est déroulé le 5 mars dans les locaux de la Fédération bancaire française, sous forme digitale. Il sera retransmis sur les plateformes des contributeurs et orchestré par un animateur. Il réunira :

  • Elisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances,
  • Olivia Grégoire, secrétaire d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable,
  • Philippe Brassac, président de la Fédération bancaire française,
  • Pierre-René Lemas, président de France Active,
  • Maya Atig, directrice de la Fédération bancaire française,
  • et 3 entrepreneures.

https://www.youtube.com/watch?v=5fC-p6atu1A&ab_channel=FranceActive

Voir le replay

Autres actualités


[related_post_fa posts_per_page="15" post_type="post" post_category="actualites"]

Découvrez toutes les actus